Que savons-nous sur le cancer du côlon ?

¿Cuánto sabemos sobre el cáncer de colon?

Qu’est-ce que le cancer du côlon?

Le côlon aussi appelé le gros intestin est la partie du tube digestif située entre l’intestin grêle et le rectum. Sa fonction est essentiellement d’absorber l’eau et les sels des aliments digérés dans la partie supérieure du tube digestif. Le rectum est la dernière section du tube et sa fonction est de former et de stocker les selles.

Le cancer du côlon apparaît lorsque la muqueuse du côlon évolue en une tumeur maligne. Parfois, il affecte également la région rectale et est appelé cancer colorectal.

Ce type de cancer est l’un des plus courants et des plus faciles à diagnostiquer s’il est détecté tôt. Normalement, les cellules malignes sont situées dans la partie intermédiaire et plus longue du gros intestin.

Symptômes du cancer du côlon

Dans de nombreux cas, le cancer du côlon présente certains symptômes ou signes. Ceux-ci peuvent varier en fonction de l’emplacement de la tumeur dans le gros intestin. Les gênes les plus fréquentes sont généralement :

  • Sang dans les selles : la couleur du sang peut être rouge ou noire. Le sang rouge apparaît lorsque la personne présente des tumeurs de la partie la plus éloignée du côlon et du rectum. Le sang noir apparaît parce qu’il est digéré et provient des parties du côlon les plus proches du rectum.
  • Changements dans le rythme intestinal : le patient souffre de périodes de constipation associées à des périodes de diarrhée.
  • Douleur ou inconfort abdominal : la tumeur obstrue partiellement le tube intestinal et provoque une douleur semblable à celle de la colique.
  • Perte de poids sans cause apparente et sensation de fatigue : toute maladie liée à l’estomac présente ces symptômes.

Quelles sont les causes du cancer du côlon ?

Les causes principales qui favorisent le développement de cette maladie sont :

Facteurs environnementaux :

  • Consommation d’alcool et de tabac.
  • Obésité et apport calorique élevé.
  • Régime alimentaire riche en graisses et pauvre en fruits, légumes et fibres.

Facteurs génétiques :

Ce cancer peut apparaître s’il existe des antécédents familiaux. Des membres de la famille peuvent avoir présenté d’autres types de cancer tels que ceux du sein ou du pancréas ou avoir souffert de maladies prédisposant à l’apparition de polypes dans le côlon.

L’âge peut également être un facteur de risque, car la probabilité d’apparition de cette maladie peut augmenter après 40 ans. Cependant, il peut aussi se développer plus tôt.

5 conseils pour la prévention du cancer du côlon

Il n’y a pas de moyen absolu de prévenir le cancer, mais il est possible de prendre certaines mesures pour réduire les risques :

  1. Évitez la constipation
  2. Réduisez votre consommation d’alcool et évitez le tabac.
  3. Avec l’âge, réalisez des examens périodiques.
  4. Surveillez vos selles.
  5. Effectuez des exercices physiques réguliers.

Comment est diagnostiqué le cancer du côlon ?

Lorsque le cancer du côlon ne présente encore aucun symptôme, il y a plus de chance de vaincre ce type de tumeur, qui a un taux de guérison élevé.

Selon les estimations de l’AECC, la survie à cette maladie cinq ans après sa détection précoce correspond à 64 % des patients, un chiffre plus élevé que la moyenne des pays européens, qui est de 57 %.

Le diagnostic repose sur la combinaison d’une série de tests :

  • Test de sang caché dans les selles : il sert à déceler le sang qui ne peut pas être vu à l’œil nu.
  • Exploration physique : un toucher rectal est effectué pour écarter la présence d’anomalies physiques, de bosses ou de douleurs dans le rectum.
  • Lavement baryté à double contraste : il s’agit d’un type de radiographie centrée sur le côlon et le rectum.
  • Coloscopie : il est utilisé pour observer l’intérieur du tube digestif à travers un tube inséré dans le rectum et pour prélever des échantillons du tissu ou des lésions suspectes (biopsie) afin de les analyser.

Quels traitements s’appliquent au cancer du côlon ?

Chirurgie

Le but de ce traitement est d’éliminer par chirurgie tout tissu cancéreux. En fonction du degré d’évolution de la maladie, cette opération aura un but curatif ou peut nécessiter d’autres traitements supplémentaires et ne constituera même qu’un traitement palliatif dans les cas avancés. Par conséquent, l’identification précoce est particulièrement pertinente.

Chimiothérapie/radiothérapie

Dans les cas où la chirurgie ne peut pas assurer l’élimination complète du tissu cancéreux, des métastases ou s’il existe des facteurs de risque pouvant indiquer la réapparition de la tumeur, le traitement peut inclure une chimiothérapie et/ou une radiothérapie.

La chimiothérapie peut être administrée à titre de traitement supplémentaire après la chirurgie ou avant la chirurgie, ou à la place de la chirurgie si les cellules cancéreuses se sont propagées au foie ou à d’autres endroits du corps. Elle peut également être personnalisée en fonction de la génétique de la tumeur. Une autre option consiste à intégrer les deux traitements en même temps, en réalisant une chirurgie cytoréductive (où la tumeur et les implants éventuellement produits dans l’abdomen sont retirés) et une CHIP, qui consiste à appliquer une dose de chimiothérapie à chaud directement sur la tumeur, durant l’acte chirurgical.

La radiothérapie n’est pas couramment utilisée dans le cancer du côlon. Cependant, dans les situations où il est à craindre que la tumeur ne se régénère à l’endroit d’origine après la chirurgie, une radiothérapie peut être envisagée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire d’encouragement et de soutien.
      Excellente journée à vous aussi.
      Bien cordialement

    1. Bonjour,
      Merci d’avoir laissé un commentaire. Pour répondre à votre question, normalement l’augmentation du taux du PSA ne peut pas augmenter le taux de l’antigène CA19-9.

    2. J’ai un taux de 54,89 UI/ml au lieu de
      < 39 De l'antigene ca19-9'
      Est vraiment un CANCER (TUMEUR MALIGNE OU PAS?
      ET QUE DOIS JE FAIRE PAR ÉTAPES
      GRAND MERCI

      1. J’AI PROTEINE 90 AU LIEU DE < 10
        EST CE QUE C'EST VRAIMENT GRAVE?
        GRAND MERCI
        POUR TOUT CE QUE VOUS FAITES

  1. J’ATTENDS VOTRE AIMABLE
    RÉPONSE CONCERNANT
    LE TAUX DE L’ANTIGENE
    CA19-9 > 39 Qui est de 54 UI
    Quelles sont les étapes à
    Suivre
    Est coloscopie d’Abord
    Et ensuite TDM OU BIEN
    L’ INVERSE
    MERCI

    1. Nous avons bien reçu votre message et nous vous remercions de votre confiance en l’Institut J. Torrent.

      Concernant votre question, il faut faire les deux et l’ordre dans lequel ils sont fait n’a pas d’importance.

      Bien cordialement